Commode Louis XV

Etapes de restauration d'une commode Louis XV estampillée L. Boudin, bois de satiné, amarante et bois teinté.

1-2. La commode avant restauration. La déchirure et les placages soulevés sont dus à la rétraction du support à un joint de collage qui a lâché. Le support est formé de plusieurs panneaux collés sur chants. Les fentes seront stabilisées après la dépose de la marqueterie.

3. Dépose de la marqueterie. Un papier d'adhésif est tendu sur toute la surface marquetée, puis la colle est ramollie par la chaleur et un solvant, ce qui permet de la décoller de son support.

4-5. Détails de la face et d'un côté. Le dessin laissé par photo-oxydation est caractéristique des techniques de marqueterie par incrustation du XVIIIe. Sur le support en sapin, l'ébéniste a collé le fond en bois de satiné puis a détouré le motif choisi pour faire une incrustation de différents bois de placage. On aperçoit les traces d'outils ainsi laissées sur le fond en sapin lors du détourage.

6. Commode remontée une fois les côtés plaqués.

Commode Louis XV estampillée L. Boudin, bois de satiné, amarante et bois teinté, après restauration par l’atelier R. Brossy, collection Galerie Richard Redding, Zurich.

1
2
3
4
5
6